INTERVENTION PTOSIS à LYON

Le ptosis palpébral c’est quoi ?

Le ptosis palpébral signifie que la paupière supérieure est plus basse que la norme (ptose). Le ptosis palpébral peut-être unilatéral ou bilatéral. Il existe alors une amputation du champ visuel avec d’éventuels signes de compensation tels que la rétropulsion de la tête et l’hyperaction des muscles frontaux. En cas d’atteinte unilatérale, il existe une asymétrie souvent dysesthétique.

De nombreuses classifications du ptosis existent :

– Ptosis congénital ou acquis : le ptosis congénital signifie qu’il est présent dès la naissance. Il est lié à une malposistion voire malformation du muscle releveur de la paupière supérieure. Un ptosis acquis est survenu au cours de la vie mais la paupière était initialement bien positionnée.

– Ptosis myogène : Le ptosis palpébral est lié à l’atteinte du muscle releveur de la paupière supérieure (Myopathie, ptosis congénital, myasthénie)

– Ptosis neurogène : une atteinte neurologique touchant le nerf oculomoteur III est responsable d’un défaut d’action du muscle releveur de la paupière supérieure

– Ptosis mécanique : un poidsou une bride gênent l’ascension de la paupière supérieure (dermatochalasis, lésion cutanée volumineuse attenante à la paupière, cicatrice…)

– Ptosis aponévrotique : Il s’agit d’un ptosis acquis fréquent. Dans ce cas de ptosis, le muscle releveur de la paupière supérieure fonctionne très bien mais le tendon de ce muscle (aponévrose) s’est étiré avec le temps. Ainsi la paupière semble plus longue, avec un recul du pli palpébral supérieur mais une bonne fonction d’élévation de la paupière.

Un examen ophtalmologique complet permettra d’analyser le ptosis et de rechercher le traitement le plus adapté pour le compenser.

Dans la plupart des cas un traitement chirurgical pourra vous être proposé pour corriger la ou les paupières ptosées.

– La résection conjonctivo-mullérienne : pourcorriger un ptosis minime (jusqu’à 2mm) par voie postérieure (sous la paupière)

– Le raccourcissement ou repositionnement de l’aponévrose et du musclereleveur de la paupière supérieure : pour corriger tous les ptosis de plus de 2mm avec une fonction musculaire effective. Une incision est réalisée dans le pli de la paupière (par voie antérieure)voie postérieure (sous la paupière)

– La suspension frontale : permet un repositionnement de la paupière supérieure malgré une inaction parfois complète du muscle releveur de la paupière supérieure

avant après ptose lyon

Toutes ces chirurgies du ptosis sont réalisées au bloc opératoire sous anesthésie locale et sédation légère. L’hospitalisation est alors courte en ambulatoire.
Les pansements sont levés dès le lendemain.